+33 (0)6 61 11 92 24 info@callunacom.fr EN | DE

Les 6 idées reçues sur les cosmétiques bio

1.Les cosmétiques bio sont moins efficaces que les autres produits cosmétiques

 

Tout d’abord : que veut dire « efficace » : Hydratant ? Couvrant ? Efficace pour qui ?

De quel produit on parle d’ailleurs ?

Il existe aujourd’hui une multitude de marques en cosmétique naturelle et bio certifiée, chaque marque, chaque gamme ou même chaque produit a sa spécificité qui répond aux besoins et aux différentes attentes de l’utilisatrice ou de l’utilisateur.

L’efficacité d’un produit ou d’une formule provient non seulement de la formulation d’un produit, mais aussi de son adéquation avec les besoins du moment de la peau de l’utilisatrice ou de l’utilisateur. Il se peut qu’une formule vous convienne parfaitement et que le produit soit efficace pour vous, mais que ce ne sera pas le cas pour votre voisine avec le même type de peau, qui obtiendra un meilleur résultat avec un autre produit, une autre texture ou formulation. C’est donc une approche un peu différente ou le consommateur joue un rôle actif en prêtant attention aux besoins de sa peau, en se responsabilisant pour trouver des produits dans sa catégorie de prix qui « fonctionnent » pour lui et qui sont donc efficaces.

La palette des cosmétiques bio certifiés est aujourd’hui très large, pour les produits hydratants pour visage, par exemple, elle va de la crème hydratante basique type « Nivea » aux sérums anti-âge avec matières premières coûteuses et un packaging haut de gamme.

Cela représente bien sûr aussi des différences de qualité et de prix importantes, mais c’est exactement la même histoire pour le marché des cosmétiques conventionnels.

Pour approfondir le sujet :https://callunacom.fr/cosmetiques-bio-synonymes-de-qualite-defficacite/

 

*************

2.Les cosmétiques bio sont plus chers

 

 

«Plus cher» ou «moins cher» sont des notions assez variables.
Qu’est-ce que l’on compare, en fait ?

Même sur le marché des «cosmétiques conventionnels» les variations sont considérables. Entre une crème de base achetée au supermarché, une crème de marque achetée en pharmacie et une crème classée haut de gamme achetée en parfumerie de luxe, il y des marges de prix considérables.
Le marché des cosmétiques bio est aujourd’hui également très varié, on peut donc parfois y retrouver des écarts similaires, des produits entrée de gamme, moins chers, avec des formulations parfois simplifiées, et des produits plus hauts de gamme, plus chers, avec des formulations plus élaborées.

*************

3.Les cosmétiques bio ne sentent pas très bon

 

Ah les goût, les couleurs… et les parfums ne se discutent pas vraiment ?
Vous êtes sûr d’avoir fait le tour de l’offre ?

Chaque marque, chaque gamme et souvent chaque produit a un parfum différent, que ce soit en cosmétique bio ou en cosmétique conventionnelle.
Impossible donc de donner un avis «global» sur une multitude de parfums disponibles aujourd’hui sur le marché des cosmétiques naturels et bio.

Le seul dénominateur commun en ce qui concerne les produits bio, c’est qu’ils sont essentiellement parfumés aux huiles essentielles, plus volatils que les parfums de synthèse, qui ne sont pas autorisés en cosmétique bio.
Le conventionnel dispose donc d’un panel plus large d’options, mais qui sont aussi considérées comme plus problématiques et controversées.

*************

4.Les cosmétiques bio ne sont pas vraiment «bio»

 

 

Si on part du principe que bio veut dire «issu de l’agriculture biologique», les seuls produits cosmétiques qui peuvent réellement être bio à 100% ce sont les huiles.

Toutes les autres catégories de produits cosmétiques nécessitent des formulations plus complexes avec des phases huileuses, des phases aqueuses et des émulsifiants, en ce qui concerne les crèmes, par ex.
Et tous les ingrédients qui rentrent dans la formulation des cosmétiques ne peuvent donc pas être bio (les émulsifiants, les stabilisants, l’eau etc), mais ils peuvent être plus ou moins naturels ou controversés et donc acceptés ou refusés par les différents labels de cosmétiques naturels et bio.

C’est bien là, la différence avec le secteur alimentaire où la ligne de démarcation est peut être plus facile à comprendre : soit la pomme est bio, soit elle ne l’est pas.

Ensuite se pose la question, est-ce que le pourcentage d’ingrédients bio d’un produit serait plus important que la formulation globale du produit ?
Question importante en ce qui concerne par exemple les shampooings ou gels douches, majoritairement composés d’eau et de bases lavantes, qui peuvent être plus ou moins douces ou plutôt irritantes. Les quelques composants bio (extraits de plantes etc) qui entrent en jeu dans ce type de produit auront un impact très limité sur l’efficacité globale de la formule. En tout cas de se focaliser sur ce pourcentage minime ne fait pas vraiment sens dans ce type de produit.

A partir du moment où un produit cosmétique porte les garanties d’un label de cosmétique naturelle et bio, on peut considérer que c’est un cosmétique naturel et bio. Avec des ingrédients naturels et bio, dont le % varie en fonction du type de produit et de la formulation.

*************

5.Les cosmétiques bio ne sont pas assez « glamour »

 

 

Qu’est-ce qui définit un cosmétique «glamour» ?
Son prix ? Son packaging ? Sa publicité ?

Encore une fois, la catégorie des cosmétiques bio est aujourd’hui constituée de nombreuses marques avec des identités individuelles très diverses…

Certaines marques se positionnent sur ce créneau, d’autres moins.
Et pour trouver des marques de cosmétiques bio glamour, il faut peut être faire un peu plus de recherches, mais elles existent, et semblent être en progression.

*************


6.Les cosmétiques bio sont introuvables

 

A moins que vous habitiez au fin fond de l’Aubrac (très belle région au passage…) les cosmétiques bio sont désormais un peu partout : magasins bio, pharmacies, para-pharmacies, Institut de beauté et sites Internet.

Ce sont des espaces de vente qui vous permettront de découvrir la diversité de l’offre, de vous renseigner, parfois même de tester.

Ensuite c’est un peu comme pour tous les autres produits cosmétiques, il faudrait aussi accepter de faire des erreurs, des mauvais choix… pour finalement trouver… ce qui vous convient et que vous recherchiez au final !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales | © emmasatti.fr 2011-2017