+33 (0)6 61 11 92 24 info@callunacom.fr EN | DE

Petit traité de sémantique. « Bio », « écolo », « organique » or what?

Depuis quelques années déjà l’agriculture bio et ses produits dérivés a séduit le grand public, les produits sont désormais disponibles dans tous les réseaux de distribution et sortis du garde-manger de quelques passionnés acquis à la cause depuis trente ans.

L’engouement pour les produits a dépassé le simple phénomène de mode… et pourtant il me semble que très souvent l’appellation «bio» est utilisée à tort et à travers.

letters-691842_1280

Par définition, un produit «bio» est un produit issu de l’agriculture biologique, mais on trouve désormais dans les magazines féminins des articles sur des «moquettes bio», des fabricants se lancent dans des concepts «d’eau minérales bio» et même les jouets deviennent «bio» sur les sites de vente en ligne.
A mon sens, il s’agit tout simplement d’une confusion avec le terme «écologique», parfois même «éthique» ou tout simplement «éco-responsable». Des moquettes conçues avec des matériaux respectueux de l’environnement, des jouets fabriqués artisanalement, éco-conçus et donc écologiques, tout cela fait sens.

tuq2uk6g75

Les pommes qui proviennent de l’agriculture biologiques, sont bien sûr des «pommes bio». Les  cosmétiques qui contiennent des produits issus de l’agriculture biologique-et qui sont certifiés par des cahiers des charges en cosmétique naturelle et bio sont des «cosmétiques bio».

Un jouet ne peut pas vraiment être qualifié de «bio», il est sans doute «éco-responsable»,«écologique» ou«éthique»…. Sauf peut-être s’il est fabriqué essentiellement à partir d’amidon de mais bio et qu’une charte des fabricants de jouets se mettrait d’accord sur la définition du «jouet bio», mais cela nécessiterait un autre débat. Sans parler du «canapé bio», de la «moquette bio» ou de «l’eau bio», le fait de mettre le terme «bio» à toutes les sauces rajoute tout simplement à la confusion.

Dans les pays où l’écologie est depuis plus longtemps un mode de vie qui influe sur toutes les strates de la société, la différences entre les concepts «écologiques» et «bio» sont plus clairement marqués : en allemand le terme «ökologisch» (écologique) se réfère à tous les produits du quotidien à vocation écologique : Öko Kleidung (vêtements) Öko Tapeten (papiers peints)   Öko Möbel (meubles) etc…
Le terme «bio» est réservé aux produits issus de l’agriculture biologique. Même s’il se «balade» sémantiquement un peu, les lignes sont beaucoup plus clairement démarquées.

En anglais, la notion d’écologique, d’éthique et d’éco-responsable se retrouve surtout sous l’appellation «green», «eco-friendly ou «sustainable». Le terme «organic» se réfère aux produits issus de l’agriculture biologique.

Je remarquerai au passage cette mauvaise manie française de traduire le mot «organic» par «organique», alors qu’il s’agit là -du terme «bio» (ou plus précisément : issu de l’agriculture biologique). On parle de coton «organique», de composants «organiques», ces désignations sont souvent employées pour faire croire qu’il s’agirait d’une catégorie «au-delà du bio». Sauf que l’utilisation du terme composant «organique» peut vite porter à confusion ; selon wikipedia «le composé organique est une espèce chimique constituée d’au moins deux éléments chimiques différents». Pratiquement tout le contraire du sens anglais, donc. !!

Une erreur de traduction qui s’est glissée depuis longtemps dans le paysage médiatique français… J’attends avec impatience les prochaines créations linguistiques issu de concepts marketing un peu limites : la voiture bio, peut être ?

blue_tea_cupboard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales / politique de confidentialité | © emma.satti 2011-2019