+33 (0)6 61 11 92 24 info@callunacom.fr EN | DE

Les 5 principaux mythes autour des Relations Presse

Véritable Interface entre l’entreprise/ les associations et les médias, les agences de Relations Presse (appelés aussi «RP») travaillent avec des «relais d’opinion» pour véhiculer l’image, la confiance, l’attrait de votre entreprise, votre marque, votre association ou valoriser votre savoir-faire ou vos projets.
Mais quelques idées reçues autour des Relations Presse persistent… Voici un petit tour d’horizon des plus courants:

Mythe n°1: Les Relations Presse peuvent tout à fait remplacer l’effort commercial

La communication d’entreprise reste, au même titre que la fibre commerciale et une gestion sensée, un des piliers de la réussite et du bon fonctionnement des entreprises.

Le fait de miser essentiellement sur l’effort commercial vous priverait d’une cohérence de message et d’une visibilité supérieure pour atteindre davantage de clients. Le fait de vous concentrer essentiellement sur la communication ne ferait pas forcément décoller vos ventes.
Ce qui veut que ce sont des approches complémentaires….. mais bien distinctes !

Mythe n°2 : Les Relations Presse vont faire décoller la notoriété de ma marque ou de mon projet du jour au lendemain

Un accompagnement Relations Presse nécessite un investissement considérable, de temps, de savoir-faire, mais également des périodes de réflexions stratégiques en amont et tout le long du parcours. C’est également un effort qui s’inscrit dans la durée.
Avec quelques opération courtes et ciblées, on obtient certainement de la visibilité dans les médias, mais qui ne s’inscrit pas forcément dans la durée. Si les Relations Presse sont importantes lors du lancement d’une société ou d’un produit sur un nouveau marché, elles sont également très importantes sur le long terme pour maintenir la visibilité de l’entreprise.
Bien souvent, aux yeux des journalistes et aux yeux des professionnels, une société qui communique tout au long de l’année inspire confiance.

Le « Le Diable s’habille en Prada » : fiction vs réalité !
anne-gif-diable-prada
Dans le film : Le téléphone d’Andy sonne constamment, c’est toujours Miranda à l’autre bout du fil. Au bureau aussi, Andy passe son temps à répondre à des appels des photographes, aux attachés de presse*…
La réalité : Dix ans ont passé depuis « le diable s’habille en Prada », c’est c’est davantage les boites mails qui font des bruits d’agonie maintenant. Certains journalistes reçoivent environ 250 mails par jours, dont 248 d’attachés de presse.
Constat  : Les journalistes sont submergés d’informations et de sollicitations, il faut donc trouver de nouvelles approches pour se démarquer et solliciter l’intérêt de manière créative. Et c’est une approche qui prend plus de temps, qui s’inscrit réellement dans la durée.
* http://www.elle.fr/Loisirs/Cinema/Dossiers/Le-Diable-s-habille-en-Prada-fiction-vs-realite/Le-telephone

Mythe n°3:  Ce sont les contacts privilégiés avec des journalistes qui font toute la différence

Le métier des RP est en évolution constante, et les attachés de presse ne passent plus aujourd’hui la majorité de leur temps à siroter des cocktails avec leur réseau de journalistes préférés ou au téléphone en train d’harceler le rédacteur en chef juste avant la date du bouclage pour faire passer leur sujet. Les journalistes les plus influents sont très sollicités et n’ont plus le temps de se faire inviter en permanence au restaurant par des attachés de presse qui leur feraient passer en douce leurs communiqués de presse entre le dessert et le café.
Les nouvelles technologies ont profondément modifiés la façon de travailler des RP, qui intègrent désormais toutes les réalités des réseaux sociaux, du Community Management à la valorisation des marques sur le net,  l’é-réputation, etc.

Sex and the City» : fiction vs réalité !
tumblr_mi4kh1QvCo1s23lrto1_500

Dans le film : Samantha Jones est une attachée de presse séduisante dont l’activité professionnelle consiste à jongler entre « arpenter les restaurants préférés des stars », « assister à des soirées glamour » et des « événements branchés » dans les endroits les plus prestigieux de New York.
La réalité : Les attachés de presse et professionnels RP passent une majorité de leur temps de manière plutôt solitaire : devant leur écran, le téléphone à porté de main et une tasse de café pas trop loin.
Constat  : Bien que les évènements prestigieux fassent occasionnellement partie de leurs tâches, les activités quotidiennes se résument plutôt à un travail de recherche approfondi, de la veille media, l’analyse des retombés, des relances, du rédactionnel… et une bonne dose de créativité quand il faut inventer de nouvelles approches pour attirer l’attention des médias.

Mythe n°4: Les Relations Presse, c’est tellement simple que je peux le faire moi-même

Les nouvelles technologies sont désormais largement utilisées par la majorité des entreprises, qui souvent pensent pouvoir ainsi faire l’économie d’une stratégie de communication globale intégrant les Relations Presse. Nathalie Grigorieff-Godin, présidente d’une grande agence parisienne, faisait un constat pertinent en expliquant que les RP sont souvent confrontés au syndrome du «Je peux le faire moi-même » «A l’heure de l’ubérisation de la société, certains estiment même qu’ils peuvent faire leurs RP, sans intermédiaire et pour des sommes minimes. Il ne viendrait pourtant à l’idée de personne de faire le ravalement de son immeuble, ni de plaider sa cause au tribunal sans l’aide d’un professionnel. »
Le fait d’animer une page Facebook ou de solliciter quelques journalistes occasionnellement sera toujours une démarche utile, mais un accompagnement Relations Presse nécessite un investissement de temps, de moyens et de savoir-faire considérable.
De sous-traiter et d’investir dans cette activité, tout comme sous-traiter d’autres activités que l’on maitrise que partiellement vous permettrait de vous concentrer essentiellement sur votre activité et portera ses fruits à court…. moyen et  long terme.

Mythe n°5 : Les Relations Presse, c’est la même chose que la publicité

La publicité, c’est tout simplement de la visibilité acheté. L’entreprise choisit ses médias, définit son budget d’insertion publicitaire et fait parler d’elle par le biais d’annonces presse, qui doivent être répétées à plusieurs reprises pour avoir un impact perceptible.
Les Relations Presse, c’est une visibilité que l’on obtient par le biais d’un ou d’une attaché(e) de presse qui met tout en oeuvre pour obtenir une couverture médiatique importante, sans passer par la case publicité.  C’est un peu aussi basé sur le principe d’un «bouche-à-oreille» bien maîtrisé et orchestré, les Relations Presse construisent également des liens forts avec les journalistes et autres relais d’opinions pour faire passer leurs messages.
Souvent, les entreprises font le choix entre un budget essentiellement dédié aux publicités et celui que représenterait la mission d’un accompagnement RP. Les Relations Presse représentent bien sûr également un investissement budgétaire, mais qui est souvent bien inférieur au budget global d’un plan media efficace avec annonces presses ciblées. Idéalement, -dans un plan de communication global-, les deux approches sont utilisées simultanément pour construire une communication d’entreprise cohérente et efficace, qui vient à son tour compléter les efforts mis en place dans le domaine commercial.

En dehors de la notoriété, cela sert à quoi au juste des Relations Presse ?

Les Relations Presse ont différents buts tels que travailler l’image de marque de l’entreprise, la notoriété, la recommandation.
Elles interviennent également dans les situations plus délicates, qui nécessitent une communication de crise cohérente et réactive.

«Thank you for smoking » : fiction vs réalité !

giphy
Dans le film : Dans cette comédie satirique, Nick Naylor met son charme, son talent et son sourire carnassier au service de la société Big Tobacco pour contrer les ravages de la politique de prévention contre le tabagisme. Lobbyiste séduisant et ambitieux, il démontre à quel point la communication d’entreprise peut également être mise au service de « l’indéfendable ».
La réalité : La plupart du temps, les Relations Presse interviennent pour clarifier des malentendus ou gérer une situation de crise qui nécessite une communication d’entreprise irréprochable. Contrer les critiques et attaques médiatiques nécessite une stratégie adaptée qui s’inscrit dans la stratégie de communication globale définie entre la marque et le professionnel des Relations Presse.

Constat  :  Les Relations Presse interviennent à la fois pour augmenter la visibilité d’une marque ou d’un projet mais sont également des alliés indispensables pour gérer des situations plus complexes qui nécessitent une communication de crise et réellement valoriser l’image de la marque au sens le plus large.

2 réponses à Les 5 principaux mythes autour des Relations Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales / politique de confidentialité | © emma.satti 2011-2019