+33 (0)6 61 11 92 24 info@callunacom.fr EN | DE

Freecycle : Le système d’échange et de recyclage, à l’infini…

 

 

Que ce soit lors du nettoyage de  printemps ou motivée par l’envie d’occuper un espace «plus zen», face aux effets collatéraux de notre société de consommation,  je me retrouve régulièrement face à des objets dont je n’ai plus l’utilité, qui ne me plaisent plus ou qui m’encombrent d’une manière ou d’une autre.

Pour annoncer la couleur, je déteste le gâchis et mon mode de vie est véritablement orienté «récupération», «recyclage» ou « utilisation secondaire», c’est-à-dire que le marc de café se retrouve dans mes plantes sur le balcon, arrosées exclusivement avec l’eau de rinçage des légumes ou le verre d’eau qui traîne sur la table. Les restes de mon frigo sont «customisés» dans de nouvelles recettes, il m’arrive de descendre chez mon traiteur antillais avec mes tupperware pour éviter les emballage inutiles, bref, la liste est longue… Vous l’aurez compris, avant qu’un objet ne se retrouve dans ma poubelle et alimente les décharges débordantes, il aura dû  passer plusieurs grilles d’évaluations, notamment celle du « est ce que cela peut encore servir à quelque chose ou à quelqu’un d’autre ?»

Quand j’ai découvert la communauté virtuelle «Freecycle.org» qui agissait de la même manière, je me suis sentie un peu moins seule. Le site de Freecycle est en fait une grande plate-forme d’offres et de demandes qui sont toujours gratuites. Ce n’est pas un site de troc, ni un système d’échange de prestation (type SEL), non plus.

La société de consommation prise à son propre siège

La société de consommation prise à son propre siège

Et comment est-ce que je me débarrasse de ce vélo d’appartement ?

Supposons  que ce vélo d’appartement vous encombre, vous prenne  trop de place dans le couloir, de toute façon, vos bonnes résolutions de la rentrée sont parties en fumée et vous préférez aller à la piscine. Ce n’est plus vraiment un modèle vendable, non plus, et vous n’avez pas le temps de traverser la moitié de la ville samedi pour le déposer chez Emmäus. Mais étant donné qu’il fonctionne ce serait dommage de le jeter dans la rue.

Il vous suffit donc de rejoindre le groupe de votre ville sur le site de http://fr.freecycle.org/accueil/, de créer votre compte et d’y déposer une annonce en indiquant vos conditions  («à récupérer dans tel quartier le soir ou jeudi après-midi uniquement) et la personne qui a toujours rêvé d’un vélo d’appartement fera le nécessaire pour venir le récupérer. Si vous hésitez à faire venir des inconnus chez vous, vous pouvez leur donner rendez-vous en bas de l’immeuble ou au café du coin.

Le chat a raison : ce panier de babouches se transforme parfaitement en canapé....

Et si je suis à la recherche d’un lit de bébé ?

Même principe, vous mettez une annonce en précisant votre recherche et les personnes susceptibles de donner l’objet vous contacteront. A vous de vous déplacer pour récupérer l’objet cette fois-ci.

Et ça sert à quoi, au fait ?

Donner une deuxième vie à des objets encore utilisables, à faire marcher l’entr’aide  solidaire et … à éviter le gâchis !

Ma seule déception ?

Pour l’instant personne ne veut se débarrasser de sa planche de surf, donc mon annonce de recherche commence à dater un peu…Je ne désespère pas, peut être que quelqu’un préférera un jour se mettre au vélo d’appartement et j’irai chercher ma planche qui encombrera mon couloir….

 

http://fr.freecycle.org/accueil/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions légales / politique de confidentialité | © emma.satti 2011-2019